La spectrométrie de masse : un outil performant pour l'étude de Systèmes Complexes biologiques

De cnsc
Aller à : navigation, rechercher

Mardi 18 décembre 2012 à 11h00, Amphi 6, Bâtiment "Le Patio", 22 rue Descartes, Université de Strasbourg.

NPotier.jpg
Noelle Potier
La spectrométrie de masse : un outil performant pour l’étude de systèmes complexes biologiques.
Institut de Chimie de Strasbourg, LDSM2

Si le décryptage du génome s’est avéré une étape importante vers une meilleure connaissance des organismes, il apparaît depuis quelques années que cette démarche n’est, à elle seule, pas suffisante pour appréhender dans le détail les mécanismes intimes qui régissent le bon fonctionnement des cellules. Des acteurs essentiels sont les protéines dont l’activité ainsi que les messages biologiques qui sont intégrés dans leur structure ne peuvent s’exprimer que par l’intermédiaire d’interactions très spécifiques qui s’établissent avec d’autres partenaires également spécifiques, générant des systèmes complexes pouvant aller jusqu’à plusieurs dizaines de partenaires.
Depuis quelques années, la spectrométrie de masse s’est imposée comme une alternative fiable pour l’étude de ces complexes non covalents et des méthodologies ont été développées pour apporter des informations pertinentes en biologie telle que la détection d’un système complexe, l’identification de tous les partenaires ou encore la détermination de la stoechiométrie d’interaction. Dans ce contexte où des instruments toujours plus performants génèrent des sets de données de plus en plus grands, un besoin en outils informatiques se fait fortement ressentir, donnant naissance à des collaborations nouvelles entre programmeurs et expérimentateurs.



  • Noelle Potier Après l’obtention de son doctorat en 1996 intitulé « Caractérisation de complexes biologiques non covalents par spectrométrie de masse », Noelle Potier est actuellement Chargée de Recherches au Laboratoire de Dynamique et Structure Moléculaire par Spectrométrie de Masse (CNRS - UDS, UMR7177). Elle s’intéresse au développement de la spectrométrie de masse pour l’étude de systèmes complexes membranaires.

  • Vidéo et transparents de la conférence: Voici le lien, sur lequel on trouvera aussi le document numérique présenté.